vendredi 11 avril 2014

APPELES - JUSTIFIES - ETABLIS - HERITES - GLORIFIES

Yves GRAVET

La Lettre aux Vainqueurs

vendredi 11 avril 2014

Chers amis,

Je prie notre Dieu et Père venu se révéler à nous par Son Fils Unique, notre Seigneur Jésus-Christ, de déverser sur votre ÊTRE - esprit, âme et corps - la plénitude de Son Œuvre, reflet de Sa Grâce, de Sa Justice, et de Sa Gloire.

C’est avec une réelle compassion motivée par le Saint-Esprit, que nous apprenons à regarder comme Jésus toute personne que nous rencontrons sur notre chemin.

La voie sur laquelle notre Seigneur Jésus nous anime à Le suivre en action est simple, claire, précise.

Nous pouvons la définir en cinq points qui sont:

APPELES - JUSTIFIES - ETABLIS - HERITES - GLORIFIES

Oui ! Là où le péché abonde, la grâce de Dieu vient y surabonder.

Lorsque je parle de la voie sur laquelle nous sommes en action, je tiens à préciser :

L’Esprit de notre Seigneur Jésus-Christ est venu m’interpeller une nuit par un songe : J’étais au sein d’une foule rassemblée devant la croix, louant l’œuvre de Jésus, notre rédempteur. Chaque personne était habillée à l’identique. Et tous avaient adopté le même comportement devant la croix.

Et soudain, de l’autre côté de la croix, j’ai été appelé : « monte ici ! ». Et j’ai obéi, montant sur une scène,  et je me suis retrouvé alors de l’autre côté de la croix.

C’est alors que le faisceau d’une lumière resplendissante, plus forte que tous les projecteurs, m’a enveloppé. Et j’ai remarqué que mes habits avaient totalement changé, ils étaient d’une blancheur éclatante. Ce qui m’a rappelé lorsque Jésus était sur la montagne avec ses trois disciples et fut transfiguré au point que ses vêtements avaient également changé.

Evangile de Marc 9 : « 2 Six jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et il les conduisit seuls à l’écart sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux; 3 ses vêtements devinrent resplendissants et d’une telle blancheur que personne sur la terre ne peut blanchir ainsi. 4 Elie et Moïse leur apparurent; ils s’entretenaient avec Jésus. »

C’est alors que je me suis retourné vers le peuple réuni devant la croix sur laquelle, bien entendu, notre Seigneur Jésus-Christ n’est plus, et pour cause, Il est ressuscité, vivant, établi dans son corps glorifié à la droite de Dieu. Et, dans ce songe, je me suis mis en action en interpellant avec force ce peuple à passer de l’autre côté de la croix pour s’engager, en réponse à l’appel du Saint-Esprit, sur la voie de la Justice, jusqu'à ce que nous soyons pleinement établis dans notre héritage et glorifiés avec Jésus. A ma grande surprise, le peuple n’entendait pas, ne voyait pas, son regard était figé sur la croix, sur sa vie terrestre avec tous ses besoins et ses sollicitations.

C’est ainsi que, suite à ce songe, répondant aux instructions de notre Seigneur Jésus-Christ, il m’a semblé que le temps n’était plus à se complaire dans une vie spirituelle où l’empreinte du légalisme vient se graver de plus en plus dans le coeur d’un grand nombre, et où chacun y va de ses petites recettes bibliques pour tenter de résoudre d’un coup de baguette magique des problèmes de la vie dans lesquels sont ensablées bien des personnes; elles ne savent plus vers qui se tourner et par quel « effort » parvenir à se hisser au niveau de foi auquel chacun semble devoir parvenir pour espérer obtenir le résultat escompté.

L’aboutissement du plan de Dieu étant que nous soyons pleinement établis avec Jésus dans sa gloire, nous avons compris l’urgence de notre mission à partir des éléments suivants : « APPELES – JUSTIFIES – ETABLIS – HERITES – GLORIFIES » ; nous avons mission de baliser la voie royale dans laquelle le peuple est invité (appelé) à avancer dans les réalités de la grâce de Dieu, de sa justice, de la place où il désire que chacun soit établi avec Jésus dans son héritage, jusqu’à « être » rendu à l’image de son Fils glorifié. Là est l’Œuvre que le Saint-Esprit opère et à laquelle Jésus rend manifestement son témoignage.

Plusieurs aspects nous indiquent l’urgence de répondre à la sainte convocation que notre Seigneur Jésus-Christ nous adresse d’une façon ou d’une autre jusqu’à ce que nos yeux s’ouvrent sur l’amplitude de notre responsabilité, en tant que « temple » du Saint-Esprit.

Hébreux 10 : 14 à 22 nous y invite.

« 14 En effet, par une seule offrande il a conduit à la perfection pour toujours ceux qu’il rend saints. 15 C’est ce que le Saint-Esprit nous atteste aussi, car après avoir dit: 16 Voici l’alliance que je ferai avec eux après ces jours-là, dit le Seigneur: je mettrai mes lois dans leur cœur et je les écrirai dans leur esprit, 17 il ajoute: Je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs fautes. 18 Or là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus à présenter d’offrande pour le péché. 19 Ainsi, frères et sœurs, nous avons par le sang de Jésus l’assurance d’un libre accès au sanctuaire. 20 Cette route nouvelle et vivante, il l’a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire de son propre corps. 21 De plus, nous avons un souverain prêtre établi sur la maison de Dieu. 22 Approchons-nous donc avec un cœur sincère, une foi inébranlable, le cœur purifié d’une mauvaise conscience et le corps lavé d’une eau pure. »

Colossiens 1 : 21 à 23 nous assure la faveur de la justice de Dieu.

« 21 Et vous qui étiez autrefois étrangers et ennemis de Dieu par vos pensées et par vos œuvres mauvaises, il vous a maintenant réconciliés 22 par la mort [de son Fils] dans son corps de chair pour vous faire paraître devant lui saints, sans défaut et sans reproche. 23 Mais il faut que vous restiez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l’espérance de l’Evangile que vous avez entendu, qui a été proclamé à toute créature sous le ciel et dont moi, Paul, je suis devenu le serviteur. »

Oui, nous allons sur notre chemin baliser la voie royale. Ce que nous faisons également sur le réseau internet. Nous y sommes encouragés. Il y a, à l’instant où j’écris cette lettre, cette sœur qui nous téléphone. Elle est seule, hémiplégique, avec des souffrances corporelles, et qui, durant des années de sa vie chrétienne a vécu sous le régime de la « Loi ». Aujourd’hui, après avoir fait connaissance avec le blog de Vie Comblée, elle vient nous dire les bienfaits de son contenu qui lui révèle l’amplitude de la grâce de Dieu à son égard et la perception de la gloire à laquelle Jésus l’appelle à vivre.

Avec la fidélité de ceux qui cheminent à nos côtés pour nous soutenir dans la prière et par leur libéralité, nous poursuivons dans la foi notre action à partir de là où nous siégeons avec le Christ. Ainsi, nous mettons généreusement au service de toute personne, ce que nous avons reçu de servir gracieusement pour l’honneur de notre Seigneur Jésus-Christ. Et là où nous avons mission de poser nos pieds, le Saint-Esprit libère les captifs de la servitude, tel que le légalisme.

Fraternellement en Lui.

Votre frère et ami
Yves GRAVET

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.