mercredi 3 septembre 2014

Vivre par et marcher avec le Saint-Esprit




   


Chers amis partenaires,

  
   
 La période estivale se termine. En faisant le choix de ne pas nous engager durant ce temps dans des déplacements missionnaires, très vite, nous nous sommes rendus compte que c'était bien là l'instruction du Saint-Esprit que nous devions suivre. Nous avons veillé à écouter chaque jour Ses instructions. Nous avons été encouragés à suivre le Saint-Esprit et émerveillés de la grâce de Dieu qui en découlait. La bonté de Notre Père se renouvelle chaque matin, venant combler notre quotidien.
Sur le chemin de Sa grâce, nous sommes émerveillés quant à ce qu'Il nous révèle sur ce que Notre Père a pour nous tous, selon toute sa richesse dans le Christ Jésus Glorifié. Oui, l'œuvre de Sa Gloire nous comble concrètement à tous égards dans notre quotidien.

"Je dis donc: Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair." (Galates 5: 16).

Cette Parole raisonne à mon esprit comme le son d'une trompette. Or, en lisant ce verset, nous nous empressons de lire le verset 19 citant un aspect de ces désirs charnels. Et si nous suivons le texte, ceux qui commettent de telles choses ne peuvent pas prétendre hériter du royaume de Dieu. La porte est fermée. C'est l'exclusion. J'imagine qu'il doit y avoir un grand nombre parmi la chrétienté qui doivent se sentir mal!? Qui d'entre ne maitrise pas au moins un de ces désirs charnels, et ne sait que faire pour en être libéré? Et s'il y parvenait, après bien des efforts, en voilà un autre qui resurgit? Et naissent en vous des frustratins parce que là oû d'autres disent réussir, vous, vous ne parvenez pas à réussir. Pourquoi? Parce que chacun est esclave de ce qui triomphe en lui. Or, qu'est-ce qui peut triompher? La foi? Certes. Mais sur quoi est-elle basée? Là est là question.

Pour beaucoup de croyants, leur foi est basée sur un mode de fonctionnement lié à la Loi de Moïse. Le péché ne tire-t-il pas sa force de la Loi? Oui, la Loi est parfaite à cet égard car elle révèle d'emblée qu'il n'y a aucun juste dans ce monde. Tous sont donc privés de la Gloire de Dieu. Or, celui qui cherche à obéir à l'une de ces lois en espérant les faveurs de Dieu, tiraillé tantôt par ce qu'il pense avoir vaincu et tantôt par la Loi révélant un autre aspect de la chair qui s'impose à lui. Ne soyons pas au nombre des "menteurs"! Et cessons de juger les autres.  Car comment prétendre vivre dans l'amour, la joie, la paix, la patience dans ce tiraillement, ou encore avec sa propre satisfaction de réussir à obéir dans tel ou tel domaine?
Que pourrions-nous prétendre rajouter à ce que Jésus a accompli pour nous? Ne serait-ce pas offenser l'Amour de Notre Père?
Nous goûtons les fruits de l'Esprit, en capitulant devant l'obéissance parfaite de Jésus, le Fils Unique de Dieu. Lui Seul a satisfait à notre place la Justice de Dieu Notre Père. Nous en sommes devenus bénéficiaires au moyen de la foi, c'est ce sur quoi elle doit être fondée (Romains 5: 19). Est-ce à dire que nous pouvons faire n'importe quoi? Non! Mais laissez-moi vous dire ceci: Lorsque le fils prodigue est revenu dans la maison de son père, qu'est-ce que ce dernier a fait? A-t-il exigé de son fils qu'il aille se retirer dans le secret pour qu'il prie et manifeste un nouveau comportement qui soit à la hauteur de la Loi? Non! Il a aimé son fils. Il a revêtu son fils. Il a fait la fête à son fils qui avait tout perdu. Son père lui a témoigné amplement Sa grâce venant couvrir la nature du péché. Et à la vue de cette manifestation, du cœur du frère se sont manifestées les œuvres de la chair liées au pouvoir de la Loi qui agissait en lui dans toute sa perfection. Il se faisait juge de son frère jusqu'à se plaçer au-dessus de la justice de son père.
   
C'est Lui, notre Père qui cherche les égarés, écroulés sous le fardeau de la Loi, et qui les attire à porter leur regard sur l'obéissance de Son Fils pour revenir dans Sa maison, là où ils sont destinés à siéger avec Christ-Jésus. Car c'est en Lui qu'Il les voit, esprit-âme-corps dans la perfection de Sa gloire. C'est en Lui que tous nos jours sont assurés. Ainsi, le Saint-Esprit nous montre toute chose qui vient du cœur de Notre Père. En l'occurrence, Il nous montre la route nouvelle que Jésus Son Fils est venu inaugurer pour nous. Il l'a fait en payant de sa propre vie, par son sang précieux, afin que nous ayons désormais le droit de passage sans rien d'autre à présenter à notre Père que "L'Obéissance de Jésus, Son fils Unique".

Vous êtes fatigués, chargés? Le fardeau de la loi, du légalisme est pesant. Placez-vous sous le joug de l'obéissance de notre Seigneur Jésus-Christ. Son joug est doux et léger (Matthieu 23:4; 11:28-30; Luc 11:46).
"Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché (selon la Loi), et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ ( car Son obéissance totale à votre place ayant pleinement satisfait pour toujours à la Justice de Dieu Notre Père, c'est en Lui que vous trouverez votre repos, celui de la foi.)" (Romains 6:11). Alors vous serez au bénéfice de l'amour parfait, de la joie du Seigneur Jésus qui sera votre force, de la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence; de la patience que donne le Saint-Esprit à l'égard de ceux qui suivent des voies tortueuses; de la bonté du Père à l'égard de tous; de la bienveillance que donne le Saint-Esprit envers ceux qui se relèvent pour revenir à la maison de notre Père; de la foi victorieuse issue de l'obéissance de Christ; de la douceur à l'égard de ceux qui souffrent; de la maitrise de soi envers ceux qui te rejettent. La loi n'est pas contre ces choses.

Que le sentier de la grâce surabondante se révèle à vous, et suivez le St-Esprit qui nous conduit à entrer esprit-âme et corps à communier concrètement au corps glorifié de Jésus.


Fraternellement en Jésus
Yves GRAVET




 














Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.