lundi 11 février 2013

Jésus donne la vie en abondance


Jean 10 : 10 Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu’elles l’aient en abondance.


Chers amis, partenaires dans l'œuvre de notre Seigneur Jésus,


C'est à Lomé, au Togo, que l'Esprit du Seigneur Jésus m'a envoyé durant ce mois de Janvier; accompagné de mon frère et ami le pasteur Jean-Louis Jayet, d'un autre frère et compagnon d'œuvre le pasteur David Traoré du Burkina Faso venu nous rejoindre à la Maison de l'Espoir (M.D.E.), le couple pastoral, Sandra et Caleb AGBESSI, nous ont accueillis pour servir, durant une semaine, les intérêts du Royaume de Dieu, et bénir le peuple Togolais.
Notre séjour a été vécu, du départ à son arrivée, dans la grâce de Dieu; nous avons été entourés de bienveillance à tous égards par des frères et sœurs; ensemble nous nous sommes occupés des affaires de notre Père céleste; ensemble nous nous sommes bénis mutuellement, mettant au comble de notre joie de bénir tous ceux qui venaient pour bénéficier du service du ministère du Corps de Christ.
C'est dans un climat de foi palpable que nous avons servi, avec la générosité de l'Amour de Dieu, des messages pour une vie chrétienne pratique. Tous furent rassasiés en quelques jours; des pasteurs d'autres assemblées chrétiennes étaient venus se joindre à la Maison de l'Espoir.
La présence d'un journaliste de la télévision nationale a donné suite à la mise en œuvre d'un plateau télé pour enregistrer une émission d'une heure avec les quatre pasteurs que nous étions; cette émission a été diffusée par deux fois sur la nation.
Ci-contre la première photo de la nomination du couple pastoral Caleb et Sandra AGBESSI KOFFI de la Maison de l'Espoir à Lomé, au nom du pasteur Claude Sold Directeur International du CFB. En présence de Yves Gravet, Président d'Honneur, de David Traoré Directeur régional du CFB du Burkina Faso, a été remis, en présence de l'assemblée, aux nominés, par le Doyen, le pasteur Jean-Louis Jayet, invité d'honneur, le diplôme de Directeur régional du CFB au Togo

Notre frère Jean-Louis a ouvert la brèche en livrant trois clés pour exercer le pouvoir que Dieu nous offre.
1.                  a) Le don. b) Pardonner. c) Bénir. – 2. Prier avec foi. – 3. Comment saisir sa bénédiction?


En ce qui me concerne, en exposant le monologue de Job 29, j'ai attiré l'attention, sur le fait  qu'il était l'enjeu d'un procès entre Satan et Dieu. Un procès où l'accusateur vient remettre en cause la fidélité de Job; dépouillé, éprouvé il est resté debout, sans se laisser influencer par les discours tendancieux de ses amis.
Aussi, à l'image de Job, le peuple de Dieu, qui représente l'Église de notre Seigneur Jésus-Christ, se trouve être l'enjeu d'un procès tenu par l'accusateur qu'est Satan. En effet, si le peuple de Dieu marche courageusement au moyen de la foi sur la base des promesses de Dieu, néanmoins il se trouve être malmené, subissant les assauts à tous égards jusqu'à se replier sur lui-même. Jésus prépare "Son Église" à ce qu'elle mette un terme à cette réalité.
Apocalypse 12: 10 Puis j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait: «Maintenant le salut est arrivé, ainsi que la puissance, le règne de notre Dieu et l’autorité de son Messie. En effet, il a été jeté dehors, l’accusateur de nos frères et sœurs, celui qui les accusait jour et nuit devant notre Dieu.
11 Ils l’ont vaincu grâce au sang de l’Agneau et grâce à la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie au point de craindre la mort.
12 C’est pourquoi réjouis-toi, ciel, et vous qui habitez le ciel. Mais malheur à vous, habitants de la terre et de la mer, car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’il lui reste peu de temps.»

Or, si Job a été éprouvé jusqu'à être dépouillé de tout, sa fidélité, sa constance, dans l'épreuve de sa foi, ont été rémunérées:

Job 42: 7 Après avoir adressé ces paroles à Job, l’Eternel dit à Eliphaz de Théman: «Je suis en colère contre toi et contre tes deux amis parce que vous n’avez pas parlé de moi correctement comme l’a fait mon serviteur Job.
8 Prenez maintenant 7 taureaux et 7 béliers, allez trouver mon serviteur Job et offrez un holocauste pour vous. Mon serviteur Job priera pour vous, et c’est parce que j’ai de la considération pour lui que je ne vous traiterai pas conformément à votre folie. En effet, vous n’avez pas parlé de moi correctement comme l’a fait mon serviteur Job.»
9 Eliphaz de Théman, Bildad de Shuach et Tsophar de Naama allèrent faire comme l’Eternel leur avait dit, et l’Eternel eut de la considération pour Job.
10 L’Eternel rétablit la situation de Job quand celui-ci eut prié pour ses amis; il lui accorda le double de tout ce qu’il avait possédé.
11 Les frères, les sœurs et les anciennes connaissances de Job vinrent tous lui rendre visite, et ils mangèrent avec lui dans sa maison. Ils lui exprimèrent leur compassion et le réconfortèrent à cause de tout le malheur que l’Eternel avait fait venir sur lui. Chacun lui donna une pièce d’argent et un anneau d’or.
12 L’Eternel bénit la dernière partie de la vie de Job beaucoup plus que la première. Il posséda 14’000 brebis, 6000 chameaux, 1000 paires de bœufs et 1000 ânesses. 13 Il eut aussi 7 fils et 3 filles: 14 il appela la première Jemima, la deuxième Ketsia et la troisième Kéren-Happuc. 15 Dans tout le pays on ne trouvait pas d’aussi belles femmes que les filles de Job. Leur père leur accorda une part d’héritage parmi leurs frères.

Job fut ainsi rétabli dans son premier état.
Or, il en est ainsi pour chaque croyant qui place sa foi dans l'œuvre rédemptrice de notre Seigneur Jésus-Christ. Ce croyant, que vous êtes, ou que vous pouvez devenir maintenant, a été rétabli dans son premier état, celui qui est à l'origine de la création.

Romains 8: 28 Du reste, nous savons que tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés conformément à son plan.
29 En effet, ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à devenir conformes à l’image de son Fils, afin que celui-ci soit le premier-né d’un grand nombre de frères.
30 Ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi "appelés"; ceux qu’il a appelés, il les a aussi "déclarés justes"; et ceux qu’il a déclarés justes, il leur a aussi accordé la "gloire".

1)       "Appelés" de notre Père, nous le sommes par Jésus.
2)       "Déclarés justes" par notre Père, nous le sommes par Jésus.
3)       "Glorifiés" aux yeux de notre Père, nous le sommes par Jésus.

Là est le fondement de la foi sur lequel nous devons nous positionner, de manière à vivre une relation réelle, et connaître notre Seigneur Jésus comme il désire que nous le connaissions intimement.
La foi peut alors s'exercer dans un certain confort, car l'assurance étant, la patience est de mise. Certainement, Dieu ne tarde pas à exaucer, à nous témoigner Sa présence, à nous instruire, en vue de nous faire croître en Jésus, dans le triomphe de Sa gloire.
Telle a été notre rencontre à la M.D.E. à Lomé. Dans le calme et la confiance, nous avons eu le plaisir de vivre au bénéfice des grâces de notre Père. Et c'est en nous bénissant mutuellement que nous nous sommes séparés, tandis que dans notre cœur, les projets de Dieu se révélaient pour la suite de son ouvrage.

Des bonnes nouvelles nous arrivent du C.C.P.V. 

à Fada N'Gourma au Burkina Faso.

Nos chers compagnons d'œuvre, les pasteurs David et Esther TRAORE, ont reçu, du Ministère de la Santé du Burkina Faso, l'agrément pour la mise en service du dispensaire.
Sous la directive du maitre d'œuvre, notre frère Hit Nassouri, les premiers coups de pioche ont été donnés pour creuser le fondement de ce dispensaire. Dans l'attente, Esther, infirmière d'État, apporte dors et déjà les premiers soins aux patients, en plus de ses prestations de service qu'elle offre gracieusement auprès de ses collègues, dans un dispensaire proche de chez elle.
Nous rappelons que ce projet mis en œuvre, englobe la construction d'un centre de consultations, de soins, et de maternité... avec une équipe médicale..
 Toutes les aides, afin de faire aboutir ce projet et le finaliser, sont les bienvenues. Dieu donne vie à ce projet d'amour avec Ses partenaires.

Chers amis, autant nous nous affectionnons aux choses d'en haut, autant le Saint-Esprit remplit notre cœur de compassion d'une part, de reconnaissance d'autre part pour la générosité que Dieu exerce à partir des cœurs qui Lui sont consacrés. Ainsi, le don de Jésus est l'œuvre de Son 
investissement pour le salut de tous. Comment honorer un tel acte d'amour? En accédant au-delà de la croix, afin de vivre avec Jésus dans Sa gloire, dans Ses richesses, et par conséquent, accepter qu'il ait fait de nous Ses investisseurs pour semer Ses valeurs dans ce monde où les cœurs sont corrompus par 'le pouvoir', le 'sexe', 'l'amour de l'argent'
Pour l'homme nouveau que nous devenons alors, créé à l'image de Jésus, le Fils de Dieu, le service de la libéralité va au-delà des dîmes, des offrandes, des aumônes qui sont la base d’une loi divine pour tous; or, la libéralité se définit comme étant ‘largesse’, ‘surtout plus’. Toutefois, pour qu'elle soit libérée avec foi et avec la joie de notre Seigneur Jésus, la meilleure disposition de cœur c'est de croire qu'il fait de chacun de nous Son partenaire en qui Son Amour nous rend bâtisseur, gagnant; c'est lui qui libère de notre cœur cette générosité, elle ne vient pas de nous, mais de LUI!

Et cette joie qui est la sienne, la connaître en soi, c'est connaitre Sa force qui nous donne toute capacité à faire au-delà de ce que nous pouvons penser ou imaginer. C'est là un miracle de Dieu qui s'opère dans notre cœur. Un tel miracle ne peut pas s'expliquer chez celui qui vit cette réalité céleste; c'est là une œuvre qui nait d'en haut dans le cœur de l'homme -l'Être nouveau créé selon Dieu à l'image de Son Fils.

Ce jour où j'ai reçu personnellement, dans mon cœur, Jésus comme Sauveur et Seigneur de ma vie, je suis né de nouveau esprit, âme et corps. Je n'avais aucune connaissance du contenu de la Bible, des promesses de Dieu si ce n'est celles que le pasteur venait de nous enseigner sur le salut et la nouvelle naissance. Le Saint-Esprit m'a saisi et je suis tombé comme mort. Libéré des ténèbres, j'étais dans la présence du Seigneur Jésus. Peu après, lorsque j'ai été en mesure de me relever, le cœur converti, né de nouveau esprit-âme-corps, ma prière a été de demander au Seigneur du travail pour "investir" dans son ouvrage; dit autrement, si j'ose l'exprimer ainsi, je lui ai demandé qu'il "m'embauche" dans son équipe, afin d'amener des provisions pour la construction de Son ouvrage. A savoir, investir pour semer sa Parole! Le miracle de l'amour de Dieu ne s'est pas fait attendre. Trois jours après j'ai obtenu du travail.

Le cœur libéré, à partir de là, entendre parler d'argent, de dîmes, d'offrandes, d'aumônes n'a jamais été un problème pour moi, dès lors que cela était effectué sous l'autorité du Saint-Esprit, et non dans le légalisme ni dans l’autoritarisme. Il faut discerner qui motive qui: la chair motive la chair pour ses œuvres charnelles; l'Esprit motive l'homme nouveau pour Ses œuvres inspirées de Dieu.
Lorsque j'entends parler de dimes, d'offrandes, d'aumônes, c'est biblique me direz-vous. Pour autant, il ne faut pas se laisser cloisonner dans des limites humaines; il n'y a là que peu ou pas de plaisir à cause d'un certain légalisme. A l'inverse, exercer la libéralité, c'est là un plaisir qui se trouve en suivant le Saint-Esprit hors des limites humaines et qui relève de la foi mise en action, où l'on découvre alors les possibilités illimitées dans lesquelles nous pouvons servir; ce qui peut friser, parfois, j'ose le dire, la "folie" pour la compréhension humaine; bien que celle-ci ne soit pas, il est vrai, sans démontrer une certaine générosité, mais dans les limites de ce qu'elle possède, au gré des circonstances économiques qui l'environnent, de ses humeurs, de ses sensibilités, et bien d'autres critères qui viennent influencer la valeur de son acte.
Il n'en n'est pas de même pour l'Être nouveau dont le cœur est disposé à ce que l'Amour de Dieu agisse à son gré pour la bonne cause du Royaume de Dieu... sans nous exposer à la détresse.
"Mais l'homme naturel n'accepte pas ce qui vient de l'Esprit de Dieu, car c'est une folie pour lui; il est même incapable de le comprendre, parce que c'est spirituellement qu'on en juge." (1 Corinthiens 2: 14).


Ici, sur la région de Royan, le vent de l'Esprit souffle et vise à rassembler ceux des dispersés qui se laissent guider en ce sens.
Notre ami et frère Jean-Louis JAYET, (mon père spirituel), serviteur de Dieu, re-connu comme un apôtre de la foi, et Monique son Épouse, sont venus récemment nous honorer de leur visite. Une idée -semence de Dieu est venue dans notre cœur, s'en est suivie une rencontre improvisée chez un couple d'anciens partenaires dans leur œuvre Vie Abondante. Ensemble, à deux reprises, nous avons exercé notre ministère et servi auprès des invités rassemblés. Autrement dit, nous sommes passés à l'action, suivis de quelques amis ici sur place, et notre foi a agi. Au bout du compte, près de 25 personnes étaient venues se rassembler à l'écoute de la Parole de Dieu; des rendez-vous inspirés par Sa grâce, et auxquels Jésus a rendu témoignage à Sa Parole. ... A suivre selon l'Esprit de Dieu.


Vous êtes dans un besoin?
Pour terminer cette lettre aux vainqueurs, par cette invitation personnelle, je vous propose de vous aider à mettre votre foi en action, non par une requête où vous demanderiez à Dieu de vous bénir ou de bénir un proche, puisque vous et moi, nous sommes bénis de toute bénédiction spirituelle dit l'apôtre Paul (Éphésiens 1: 3). Et parce que "vous êtes béni(e) de Dieu en Jésus", vous pouvez alors déclarer: "Je suis béni(e)!" "Je suis guéri(e)!" "Je suis délivré(e)!" Oui! Face à votre besoin, revêtez-vous esprit, âme et corps de Jésus-Christ glorifié, notre avocat, notre défenseur, et, conformément à la Justice de Dieu rendue pour vous, face à la maladie, à votre manque de travail, à l'adversité, aux œuvres de l'accusateur, le père du mensonge, dites "La Vérité": "Je suis béni(e) à tous égards!" "Je suis pleinement guéri(e)!" "Je suis délivré(e) de mes ennemis!" "Jésus en moi, et moi en Lui, je suis élevé(e) dans les réalités célestes!"
Dieu est le Dieu qui répond et fait des miracles. Comment? Je ne peux pas vous le dire. Mais c'est une certitude, il fait des miracles aujourd'hui comme hier! Il vient à votre secours! Il n'est pas homme pour mentir!

Votre ancienne nature a été clouée à la croix; allez désormais au-delà de la croix, et marchez, marchez, marchez sur la voie royale. Suivez le Saint-Esprit et laissez-lui le soin de vous conduire jusqu'à être immergé(e) esprit-âme-corps en Jésus glorifié, et que vous soyez réellement transformé(e) en la même image (Romains 13: 14, Galates 3: 27).
C'est possible! Affectionnez-vous aux choses d'en haut.
Pourquoi se revêtir de Jésus glorifié? Car sans Lui, notre corps est exposé aux assauts de l'adversité.
Avec le concours de Rébecca sa mère, Jacob s'est "déguisé" en portant les vêtements de son frère Ésaü, afin de s'approcher de son père Isaac, pour obtenir –saisir la bénédiction selon la promesse de Dieu. Mensonge!? Jacob s'est fait auprès de son père pour Ésaü avec "la Vérité", et obtenu ce qui était destiné à Ésaü qui représente la nature charnelle, préférant son plat de lentilles au droit d'ainesse. Isaac a identifié Ésaü par l'odeur de ses vêtements tout en identifiant la voix de Jacob, qui représente l'homme nouveau venant chercher pour prix de sa foi la bénédiction de Dieu auprès de son père (Genèse 27) – Demandez à Vie Comblée le message de notre frère Jean-Louis JAYET sur DVD "Jésus donne la vie en abondance » enregistré à Lomé au Togo. D'autres DVD de cette mission sont en cours de montage.

Comme Jacob, nous sommes invités à nous déguiser en nous revêtant de Jésus pour nous approcher de notre Père, afin d'obtenir sa bénédiction. Car, aux yeux de l'adversité, de la nature humaine corrompue, le prix véritable est celui de notre Foi en Jésus. Et mettre notre foi en action, c'est donner à l'Être nouveau de mentir avec "La Vérité" (promesse de Dieu) à la face de l'adversaire qui n'a de cesse de vouloir faire peser sur nous le poids de nos imperfections. Or, nous n'avons plus à subir ces imperfections, mais à triompher en nous perfectionnant dans la Justice de Dieu à notre égard!!!

Alors je vous propose de prendre position en déclarant: "Je revêts mon Être, esprit, âme et corps, de Jésus Glorifié!"
Et maintenant, je vous invite à exercer votre foi, en disant par écrit "La Vérité", selon la promesse de notre Père par laquelle vous êtes béni(e) en Jésus; cette promesse est la Justice de Dieu rendue en votre faveur face à l'accusateur.

Et pour finaliser votre démarche de foi, je vous propose de nous retournez à "Yves et Michelle GRAVET" à Vie Comblée, soit par courrier postal ou par mail à yves.gravet@free.fr (en notant: "La Foi du Vainqueur"), ce que vous venez de déclarer. En recevant votre courrier, Michelle et moi nous nous associerons à votre déclaration, en faisant monter des actions de grâces spécialement pour vous, pour votre famille, pour votre ministère, pour votre assemblée.

N'attendez pas. Faites vite. C'est important pour VOUS! Face au doute, c'est votre action de foi qui le met en fuite!


Fraternellement en Jésus.
Votre frère
Yves GRAVET



PS: D'avance, merci pour votre la libéralité venant soutenir le service de son œuvre Vie Comblée et du ministère.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.