mercredi 20 mai 2015

Vivre à partir de la Victoire en Jésus


Chers amis,



Je vous invite à prendre place, dès maintenant, dans La Victoire de Jésus, notre Bon Berger !

Et de lire à haute voix cet extrait de l’épître de Paul aux Éphésiens chapitre 1 :
« Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes.
En Lui, Dieu nous a choisis avant la création du monde…
Il nous a prédestinés à être ses enfants adoptifs par Jésus-Christ.
En Lui, par son sang, nous sommes rachetés, pardonnés de nos fautes, conformément à la richesse de sa grâce.
Il nous a fait connaître le mystère de sa volonté, conformément au projet bienveillant qu’il avait formé en Christ.
Son projet est de tout réunir sous l’autorité du Messie, aussi bien ce qui est dans le ciel que ce qui est sur la terre.
En Lui nous avons été désignés comme héritiers.
Il met tout en œuvre conformément aux décisions de sa volonté pour servir à célébrer sa gloire… »

Et poursuivez à haute voix cet extrait de Éphésiens chapitre 2.
« Nous qui étions morts à cause de nos fautes et de nos péchés, que nous pratiquions autrefois conformément au prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui est actuellement à l’œuvre parmi les hommes rebelles.
Nous tous aussi, nous étions de leur nombre : notre conduite était dictée par les désirs de notre nature propre…
A Cause du grand amour dont il nous a aimés, Il nous a RESSUSCITES et fait ASSEOIR avec LUI dans les lieux célestes, en Jésus-Christ. »
Chers amis «Prénom», comprenez que vous n’avez pas ou plus à combattre pour obtenir la victoire. Pourquoi ? Parce que Jésus a combattu pour vous et il a gagné pour vous. Il est votre Victoire pour toujours !

En conséquence de quoi, et c’est là notre prière pour vous, décidez aujourd’hui - si vous ne l’avez déjà fait - de vous positionner de tout votre cœur dans « Sa Victoire ». Et plus encore dans Son Corps Glorifié !
Pour quelle motif ?
Tout simplement parce qu’Il vous donne de vivre désormais avec Lui dans Sa « résurrection » et de vous « asseoir » avec Lui dans Sa gloire !
Ce qui, sans aucun doute, implique un changement dans notre façon de voir les choses. Nous avons, chemin faisant, à reconsidérer nos voies, et le cas échéant, à nous soumettre à la volonté de Dieu clairement décrite dans les premières lignes de l’Apocalypse.

Comment parvenir à la révélation de Jésus-Christ glorifié si nous ne commençons pas par « croire » en Lui, le « rechercher » de tout notre cœur, et de « désirer » ardemment communier avec Lui dans Sa gloire ?

Et comment parvenir par croire en Lui si nous ne commençons pas par « confesser » Sa Gloire sur notre esprit, notre âme « ET » sur notre corps ? La foi vient de ce que nous entendons (confessons) !

Combien de temps encore refuserons-nous l’œuvre du Saint-Esprit visant à nous faire entrer dans notre destinée royale, tandis que nous sommes séquestrés dans notre espace-matière-temps ?

Combien de temps chacun restera-t-il à se débattre en considérant l’efficacité de sa mesure de foi et son mode de fonctionnement, face à des situations qui l’oppressent d’une façon aléatoire ?
C’est comme devoir pousser une voiture chaque fois qu’il faut la redémarrer…

Les apôtres, Paul, Jacques, Pierre, nous recommandent de « résister » et non de combattre pour avoir la victoire. Nous « résistons » à partir du moment où nous prenons position dans La Victoire de Jésus.
David a « résisté » à Goliath et sur un simple jet d’une pierre au nom de l’Éternel l’a renversé. Il n’a pas combattu avec l’armure de Saül qui lui était conseillée, mais « résisté » au Nom de l’Éternel !

Paul aux Éphésiens 6.13 :
« C’est pourquoi, prenez toutes les armes (spirituelles) de Dieu afin de pouvoir résister dans le jour mauvais et tenir ferme après avoir tout surmonté. »

Épître de Jacques 4.7 :
« Soumettez-vous donc à Dieu, mais résistez au diable et il fuira loin de vous. »

Épître de 1Pierre 5.9 :
« Résistez-lui avec une foi inébranlable, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères et soeurs dans le monde. »

Comment pourrons-nous résister, faire opposition à l’adversité de plus en plus oppressante et qui n’épargne pas la vie des croyants ?

Il y a une nuance entre la foi inébranlable et le triomphalisme du moment. Ne nous laissons pas aller dans l’illusion.
Ce qui est inébranlable, dans le bon sens c’est ce qui est fort, solide, dur, rigide, constant.
Dans le mauvais sens c’est ce qui est cruel, rude, difficile, têtu.
C’est ainsi que le prince de ténèbres cherche par ses œuvres mensongères et séductrices à séquestrer un grand nombre de personnes, à commencer par les chrétiens dans l’ignorance quant à la révélation de Jésus-Christ Corps Glorifié ; le formalisme religieux ne l’impressionne pas, il s’en accommode jusqu’à sacrifier des vies à son gré.  

Chers amis «Prénom», ne soyons pas/plus le disciple séquestré dans l’obscurité des échecs et des blessures passés. Il est « urgent » de nous « orienter » dans la révélation de notre Seigneur Jésus-Christ Glorifié. Le Saint-Esprit nous révèle les profondeurs de la Vérité dans notre cœur. Il vient nous libérer par Son action positive et généreuse de nos illusions, de nos croyances stériles dans lesquelles nous nous débattons depuis tant d’années. Et pour quel résultat ? Jésus n’a t-Il pas dit que nous ferions de plus grandes choses que Lui ? (Jean 1.51 ; 14.12). C’est le moment ! C’est maintenant !
Ne nous détournons pas de l’appel du Saint-Esprit.
Là où deux ou trois sont assemblés, c’est le même Saint-Esprit qui révèle, parle et agit là où des centaines de personnes sont assemblées.

Des hommes comme Josué et Caleb ont eu le courage de suivre l’Esprit de l’Éternel pour sortir du désert, afin d’entrer – enfin - dans leur Canaan. Ils étaient seulement deux hommes qui ont « résisté » à une majorité d’incrédules en puisant leurs forces dans les promesses infaillibles du Dieu d’Israël.

Il est « urgent » de « repenser » ce pour quoi notre Seigneur Jésus-Christ, ressuscité, glorifié est revenu d’une façon visible se révéler aux yeux de l’apôtre Jean jusqu’à le faire monter « esprit, âme, corps métamorphosé » dans la Salle du Trône. Et, à partir de là, nous décrire sous la forme d’instructions ce qu’il a entendu et vu de notre Seigneur de Gloire, quant à la destinée royale à laquelle nous sommes appelés à vivre sous Son pouvoir royal pour servir concrètement Sa Justice sur la terre comme au ciel.

Il est URGENT de nous laisser « inspirer » par le Saint-Esprit et, à la lumière de ce qu’Il (nous) révèle çà et là avec la complémentarité des ministères en exercice, d’oser reconsidérer notre discours face à l’ouvrage auquel nous sommes confrontés.

Le chemin de la « liberté » a été inauguré par le sacrifice de Jésus. Nous en avons goûté les prémices. Seulement les « prémices » ! Il y a beaucoup plus. Il y a « la plénitude » !
N’avons-nous pas « tout pleinement » en Jésus-Christ ? Sommes-nous entrés dans ce « tout pleinement » ? (Colossiens 2.10 ; Josué 14.8 ; 14.14 ; Nombres 32.12 ; 14.24 ; 32.11 ; Romains 9.28).
Les tragédies qui se manifestent autour de nous sont à l’image de ce qu’a été en son temps l’actualité de l’empire Pharaonique séquestrant sous son pouvoir destructeur le peuple Hébreu. De cette oppression, Dieu en fit un moyen pour tirer son peuple de cette « prison » et marche en vue d’entrer et vivre dans le « tout pleinement » en Lui.

Aujourd’hui, l’actualité nous montre qu’Israël met tout en œuvre pour entrer dans l’ensemble de son territoire, dans son « tout pleinement » en Jésus. Le plan de Dieu va à son terme, quoi qu’on en dise.

De même, la chrétienté n’est pas épargnée, elle est oppressée par l’actualité qui l’entoure. Aussi, quoi qu’on imagine, Dieu fait concourir toute chose à son bien, jusqu’à ce que chaque chrétien recherche avec ardeur son union vivante avec le Christ glorifié et vivre glorieusement de Sa plénitude.

Dans cette actualité, le « plus jamais cela » que prône ceux qui refusent d’aligner leur mode de penser à la lumière des instructions de la Parole de Dieu n’est que pure illusion. L’iniquité va s’accroître (Matthieu 24.12,13).

Un haut responsable de notre pays a déclaré ceci :
« Les lois de Dieu s’exercent dans les églises. Mais elles n’ont pas à s’exercer dans notre République qui garantie l’exercice des lois de la laïcité. » Autrement dit deux pouvoirs mis en opposition.

A cela Dieu répond par sa Parole :
Malachie 3.
3 Vos paroles sont dures contre moi, dit l'Éternel, et vous dites: «Qu'avons-nous dit contre toi?» 
14 Vous avez dit: «C'est inutile de servir Dieu. Qu'avons-nous gagné à respecter ses ordres et à marcher dans le deuil à cause de l'Éternel, le maître de l'univers? 
15 Maintenant nous déclarons heureux les hommes arrogants. Oui, ceux qui font le mal prospèrent; ils mettent Dieu à l'épreuve, et ils en réchappent!»
16 Alors ceux qui craignent l'Éternel se parlèrent l'un à l'autre; l'Éternel fut attentif, et il écouta. Un livre de souvenir fut écrit devant lui pour ceux qui craignent l'Éternel et qui respectent son nom. 
17 Ils seront à moi, dit l'Éternel, le maître de l'univers, ils m'appartiendront, le jour que je prépare; j'aurai compassion d'eux comme un homme a compassion de son fils qui le sert, 
18 et vous verrez de nouveau la différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas. … /et suivants. »

Prenons alors position dans la Victoire avec notre Seigneur Jésus-Christ et visons à vivre notre vie de résurrection ! A notre foi Dieu répond. Il nous ouvre la porte de la maison ! Entrons dans Sa plénitude ! Et servons-Le dans la dimension à laquelle Il nous appelle à servir sous Son Pouvoir Royal.

Josué 14.9 :
« Et ce jour-là Moïse jura, en disant: Le pays que ton pied a foulé sera ton héritage à perpétuité, pour toi et pour tes enfants, parce que tu as pleinement suivi la voie de l’Éternel, mon Dieu. »

Fraternellement en Lui.
Votre frère

Yves GRAVET

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.