mercredi 25 février 2015

Méditez La Parole






Chers frères et sœurs en Jésus,
Chers amis,


Notre départ en mission au Togo est pour le 6 février.

Aussi, j'ai tenu à vous faire parvenir un mot d'encouragement, afin que vous soyez affermis dans votre foi. Je sais que cela sera bon pour vous.

Voici cette Parole de Dieu qui s'est élevée ces jours-ci dans mon cœur, je la cite:
"Que ce livre de la loi ne s'éloigne point de ta bouche, médite-le jour et nuit pour agir avec fidélité conformément à tout ce qui y est écrit, car c'est alors que tu auras du succès dans tes entrerpises, c'est alors que tu réussiras." (Josué 1.8 S21).

Un "mot—verbe" a retenu mon attention: "méditer". 
Le peuple hébreux est dans le désert. Curieusement, face à lui le pays de la promesse dans lequel, au temps de Moïse, il ne s'y est point engagé en écoutant le rapport de certains explorateurs qui ont douté de la Puissance de Dieu, de Son Pouvoir.

Par contre, deux jeunes serviteurs, Josué et Caleb sont animés de l'Esprit de foi. Et ici, c'est Dieu qui adresse à ses serviteurs "sa requête"! Oui, nous Lui adressons avec abondance "nos requêtes". Or, savons-nous que Lui aussi nous adresse "Ses requêtes"? Si vous commencez à les rechercher, à les relever dans votre Bible, vous allez être étonnés… Une chose est certaine, Il ne vise qu'à nous faire triompher avec Lui. Et pour ce faire, Il nous demande de commencer par "méditer" Sa Parole.  
L'exemple de Josué rejoint celui de Jean en Apocalypse 1 qui reçoit de nous écrire les dernières instructions de notre Seigneur Jésus-Christ qui a été, pour nous, couronné de la gloire de Dieu notre Père. 

Le Dieu d'Israël et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, adresse en son temps à Josué un ordre écrit, un document légal, certifié à partir duquel il a mission de méditer, et de suivre les instructions pour avoir du succès et réussir dans ses entreprises. 

Et c'est exactement ce que Jean, sur l'île de Patmos, en étant immergé, baptisé concrètement dans le Christ glorifié, passant de la mort à la vie, reçoit pour notre temps cet ordre: "Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite." (Apocalypse 4.1b). 

Les différents évènements négatifs qui se répètent médiatiquement, envahissent émotionnellement la sphère d'un grand nombre de personnes y compris des croyants. L'aspect de telles informations projettent, comme ces géants sur le peuple hébreu, toute son influence de manière à les dissuader de suivre les instructions qui visent à agir en partenariat avec l'Esprit de Foi en vue de satisfaire ainsi les requêtes du Dieu d'Israël.
Ses requêtes visent à ce que nous entrions pleinement en possession de ce que nous possédons dans notre union vivante avec notre Seigneur Jésus-Christ.

L'action de méditer, c'est soumettre le domaine de nos pensées au pouvoir d'un royaume dans lequel nous y cultivons ses intérêts; nous produisons selon les pensées qui dominent la nature de ce à quoi nous nous soumettons. 
Quel est ton royaume? A quel pouvoir te soumets-tu?
Il y a de la puissance dans nos pensées, bonnes ou mauvaises sur lesquelles nous méditons.
C'est pourquoi la méditation est un exercice préliminaire importante quant au choix de sa source.
Jésus méditait sur les affaires—requêtes de Son Père. 

Il soumettait le domaine de ses pensées au pouvoir du Royaume de Son Père, et connaissait alors sa façon de faire: 
"Jésus leva les yeux en haut, et dit: Père, je te rends grâces de ce que tu m'as exaucé. Pour moi, je savais que tu m'exauces toujours; …" (Jean 11.41-42). 

Nous parlons souvent de ce centenier qui rencontre Jésus entrant dans la ville de Capernaüm. Il lui demande de venir chez lui pour qu'il guérisse son serviteur. Jésus lui répond: "J'irai et je le guérirai." (Matthieu 8.8).

Ce militaire a souvent eu l'occasion d'entendre des rapports sur "les actions divines" menées par Jésus avec ses disciples. L'influence du pouvoir, il connaissait. Certes. Le domaine de l'armée à ses limites. 

Cependant, il a eu l'occasion de méditer très souvent sur la source du pouvoir du royaume duquel Jésus manifestait les fruits de sa méditation; de nombreux témoignages lui parvenaient, et l'incitaient à méditer sur les fruits qui résultaient de la nature de ce merveilleux Royaume, refoulé par les religieux. 

Le travail de sa méditation a manifestement favorisé l'Esprit de Foi qui l'animait, produisant au-delà de ce qu'il imaginait, et sans aucun effort. 
Il y a de la puissance dans l'exercice de la méditation. En partenariat avec l'Esprit de foi, la source en produit le fruit. Et quelle source! Et quel fruit!  

Voyant Jésus arriver vers lui, il Lui dit: "Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri." (Matthieu 8.8).

Après l'avoir écouté, Jésus a été étonné quant à son partenariat avec l'Esprit de foi qui l'animait. Et Il dit de cet homme: "Je n'ai pas trouvé une aussi grande foi en Israël". (Matthieu 8.10b).

Et sans autre action, Il répond au Centenier: "Va, qu'il te soit fait selon ta foi. Et à l'heure même le serviteur fut guéri." (Matthieu 8. 13).

Chers frères et sœurs, chers amis, des situations (géants à vos yeux) se dressent face à vous et influencent négativement le domaine de vos pensées, votre comportement, votre foyer, votre vie professionnelle, affective, jusqu'à torturer votre âme... 

A qui, à quel pouvoir décidez-vous de soumettre le domaine de vos pensées?

A quelle source choisissez-vous de puiser pour méditer sur des instructions en vue de vaincre de telles situations?

Quelle requête cherchez vous à satisfaire? Vos requêtes? Cela va de soi. Ne vous méprenez pas. Elles sont exaucées. 

Et si vous "méditiez" sur cette requête que notre Seigneur Jésus-Christ adresse à ceux qui s'inquiètent de ce que seront leurs lendemains. Je cite:
"Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous? Que boirons-nous? De quoi serons-nous vêtus? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin."

L'adversaire utilise le pouvoir de la loi pour faire peser la peur de l'échec, favorisant ainsi l'inquiétude, vous soumettant à rechercher par vos propres forces les (ses) moyens mensongers pour vous libérer de telles situations. (Il faut que… Tu n'as qu'à… Tu dois… Tu ne peux pas… Si tu ne fais pas…). Et vous voici hors piste!

La requête que Jésus (nous) adresse est issue de la grâce de Dieu et vise à ce que entrions dans le Royaume de Sa gloire pour être pleinement sous l'influence de Son pouvoir:
"Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; ..." 

Cherchez, l'Esprit-Saint intercède pour vous tandis que vous méditez sur Ses instructions. 
Les dernières ont été révélées à l'apôtre Jean et écrites de sa main pour nous:
A celui qui vaincra il lui sera donné… 

"… et toutes ces choses vous seront données par-dessus. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine." (Matthieu 6. 31-34).

Méditez sur l'amour de notre Seigneur Jésus-Christ. Chaque jour, l'Esprit-Saint agit en vous et sur vous, afin de vous tirer de l'influence du pouvoir de ce monde en vous revêtant esprit, âme et corps de sa nature glorieuse, .

Méditez sur l'ampleur de la grâce que Notre Père vous témoigne en vous donnant accès à la même gloire de Son Fils, le premier-né d'entre les morts. 

Méditez, cherchez Sa face, recevez ses instructions.

Méditez et soyez ce partenaire sous le pouvoir de Son Royaume. 

Méditez et exaucez les requêtes de Notre Père en manifestant ses œuvres sur la terre comme au ciel.

Méditez et voyez Sa puissance en action avec vous. 

Méditez et faites le bon choix. 

Prions les uns pour les autres.

Bénissons-nous mutuellement.    



 Yves GRAVET

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.